A LA UNE
Nutrition : Renforcement des capacités des Journalistes et Communicateurs sur la fortification des micronutriments dans les aliments de grande consommation au Burkina Faso

La photo de famille des partcipants à l’atelier de Bobo. –Hôtel Sissiman 21 mars 23-

Au regard de l’état de la malnutrition toujours persistante au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest, ainsi que ses conséquences qui constituent un problème de santé publique, la ville de Bobo-Dioulasso accueille du 21 au 23 mars 2023, un atelier de travail sur la fortification en micronutriments des aliments à grande consommation que sont notamment les huiles, la farine de blé et le sel.
L’ouverture officielle des travaux est intervenue dans la matinée du mardi 21 mars 2023 à l’hôtel Sissiman de Bobo-Dioulasso et réunira dans le cadre de la multisectorialité dans le domaine de la nutrition, le Champion national de la nutrition, le ministère de la santé et de l’Hygiène publique à travers la Direction de la nutrition (DN) , le ministère de la communication, le ministère de l’agriculture, celui de l’élevage, le Club de journalistes et communicateurs en nutrition (CJCN/SA) , la League des consommateurs du Burkina (LCB) , l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSSEAT) , etc.
Organisé par l’Alliance nationale pour la fortification (ANF) avec l’appui de Catholic relief service (CRS) , cet atelier de travail permettra d’outiller d’avantages les Journalistes et Communicateurs en nutrition venus des différentes localités du pays afin qu’ils puissent d’une part interpeller et faire des plaidoyers à l’endroit des politiques, importateurs et détaillants sur la nécessité de mettre à la disposition des populations, des aliments conformes à la consommation, et d’autre part sensibiliser les consommateurs et les ménages de consommer des aliments enrichis en micronutriments, non pas seulement au Burkina Faso, mais également dans l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest…



BELWET lance une opération spéciale de collecte de sang au profit des FDS, VDP et blessés du terrorisme

L’image illustrant le Président de BELWET sacrifiant à l’exercice de don de sang. -6 mars 23-

Environ 1000 à 2000 poches de sang sont attendues à l’issue de cette opération spéciale de collecte de sang au profit des Forces de défense et de sécurité (FDS) , des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) , ainsi que pour tous les blessés du fait du terrorisme. Cette opération spéciale a été officiellement lancée dans la matinée du lundi 6 mars 2023, par le ministre de l’administration territoriale et de la sécurité, le Colonel Boukaré Zoungrana, en présence de son homologue de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Robert Kargougou. Cette opération de collecte de sang a connu à son premier jour, la mobilisation de la population civile, ainsi qu’une centaine d’élèves de l’École nationale de police (ENP).
Pour le Président de BELWET, le Larlé Naaba Tigré, l’action du jour s’explique d’abord par l’appel du Moogho Naaba Baongho à tous les chefs coutumiers à soutenir les forces combattantes engagées au front contre le terrorisme, mais également en lien avec son engagement lors de la célébration de ses 33 années de règne, à tenir cette opération de collecte de sang.
Pour le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Robert Kargougou, le Burkina Faso arrive à collecter environ 110 000 poches de sang par an, pour un besoin annuel d’environ 220 000 poches. A cet effet le ministre de la santé a invité les populations à toujours répondre présent pour les opérations de collecte de sang afin de sauver des vies.
Cette opération spéciale de collecte de sang, qui se tient dans l’enceinte du palais du Larlé Naaba Tigré est prévue pour prendre fin le 8 Mars 2023 et concerne toutes les personnes des deux (2) sexes âgées de 18 à 60 ans. Les populations sont invitées à faire massivement le déplacement…


L’association BELWET célèbre ses 20 ans d’existence sous le sceau de la reconnaissance

Photo de famille de remise des attestations aux partenaires. -25 fév. 23-

C’est sous le thème : « 20 ans de réalisation d’activités sociales et de contribution à l’autonomisation financière des femmes », que l’association Belem Wend Tiga en abrégée « BELWET » a célébré de façon sobre, contexte national oblige, ses 20 ans d’existence le samedi 25 février 2023 au palais de Larlé à Ouagadougou.
20 ans ou âge des possibles, les responsables de l’association ont mis à contribution cette journée pour reconnaître par des délivrances d’attestations de reconnaissance, les Partenaires, membres, points focaux et sympathisants de l’association.
Ce fut également l’occasion pour le président de BELWET, de lancer un appel à l’endroit de ses Partenaires, membres et sympathisants, à un rendez-vous le lundi et mardi 6 et 7 Mars 2023 dans l’enceinte du palais sis dans le quartier Larlé de Ouagadougou, à une opération de collecte de sang au profit des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), ainsi que pour les Volontaires pour la Défense de la patrie (VDP) blessés au front.
En rappel, l’association Belem Wend Tiga en abrégée BELWET a été créée en 2003. C’est une association apolitique à but non lucratif qui intervient notamment dans les domaines de la santé, l’éducation, l’élevage, l’environnement, les bios énergies, l’épargne et les microcrédits, les emplois, la solidarité, l’innovation et dans la formation.
L’association a pour Président, le Dr Honoris Causa en Agriculture, Larlé Naaba Tigré…


Le Président de l’association BELWET sacrifie à son rituel coutumier annuel, le « BASGA »

image illustrant les salutations traditionnelles des communautés à leur Chef. -25 fév. 23-

La résidence coutumière du Président de l’association BELWET a servi de cadre dans la journée du samedi 25 février 2023, à la célébration du rituel coutumier annuel, appelé le « BASGA ».
C’est autour du thème : « 33 ans de règne au service de la tradition et du social pour contribuer à l’édification d’une société résiliente », que le Larlé Naaba Tigré a sacrifié pour la 33ieme fois consécutive, son accession au trône sur le canton de Larlé.
Au cours de ce rituel, le leader coutumier a livré à l’endroit de sa communauté, des messages essentiellement liés aux respects de la tradition. Ce fut également l’occasion pour le président de BELWET, de lancer un appel à l’endroit de ses Partenaires, membres et sympathisants, à un rendez-vous le lundi et mardi 6 et 7 Mars 2023 dans l’enceinte du palais sis dans le quartier Larlé de Ouagadougou, à une opération de collecte de sang au profit des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), ainsi que pour les Volontaires pour la Défense de la patrie (VDP) blessés au front.
En rappel, le rituel coutumier appelé BASGA est un évènement annuel qui incombe à tout Chef traditionnel. L’évènement consiste à donner symboliquement de l’eau aux mannes des ancêtres en remerciement pour la saison écoulée, mais aussi leurs demander pour la nouvelle année, la protection au sein des familles, des communautés et du pays…


Le Champion national de la nutrition Co-parraine la Semaine mondiale de l’allaitement maternel (SMAM)

Une femme allaitant son enfant dans le village de Sarogo, commune de Nobéré dans la province du Zoundweogo.-22 Déc. 2022-

Manga, la capitale de la région du Centre-Sud a été le lieu de convergence le vendredi 23 décembre 2022, des acteurs intervenant dans la promotion des pratiques de l’allaitement maternel, sous la présidence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Robert Kargougou et le Co-parrainage du Champion national de la nutrition, le Larlé Naaba Tigré.
Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre de l’allaitement maternel, avec pour objectif de commémorer la Semaine mondiale de l’allaitement maternel (SMAM), célébrée cette année en différé au Burkina Faso.
Avec pour thème : « S’engager pour l’allaitement : éduquer et soutenir » , la présente cérémonie a mobilisé outres les autorités administratives, militaires et coutumières, des populations venues notamment des autres localités des provinces du Zoundweogo, Nahouri et de Bazega.
L’allaitement maternel et surtout l’allaitement maternel exclusif, permet de réduire la mortalité au niveau des enfants. L’allaitement maternel permet aussi de réduire un certain nombre de maladies chez la femme, notamment le cancer du sein, le cancer de l’ovaire et bien d’autres pathologies. La Semaine mondiale de l’allaitement maternel permet donc chaque année, de faire le point des progrès, mais aussi et surtout des défis à relever. En ce qui concerne l’année 2021 au Burkina Faso, 69% d’enfants ont bénéficié d’allaitement maternel exclusif, pour un objectif d’atteindre 80% de couverture.
En rappel, c’est en Août 1990 que 32 gouvernements et 10 institutions des Nations unies signaient la déclaration d’Innoncenti pour encourager l’allaitement maternel, instituant de ce fait la Semaine mondiale de l’allaitement maternel (SMAM), qui a lieu chaque année du 1er au 7 Août…


Tenue de la caravane de presse sur l’allaitement maternel dans les régions du Centre et du Centre-Sud

Image illustrant T. A qui vient d’accoucher de jumelles au Centre médical de Kombissiri. -21 Déc. 22-

En prélude à la Semaine Mondiale de l’allaitement Maternel (SMAM) qui sera célébrée au Burkina Faso le vendredi 23 décembre 2022 à Manga, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique à travers la Direction de la nutrition (DN) et ses partenaires l’UNICEF , en collaboration avec le Champion national de la nutrition, organisent une caravane de presse qui va sillonner les régions du Centre, notamment à Ouagadougou et du Centre-Sud dans les localités de Kombissiri et de Manga. Cette caravane de presse, qui a démarré dans la matinée du mercredi 21 décembre 2022, a mobilisé une dizaine de Journalistes et Communicateurs avec pour objectif principal de s’imprégner de la situation de l’allaitement exclusif dans les régions ciblées.
En rappel, l’allaitement maternel diminue le risque pour les mères de développer le cancer du sein, le cancer des ovaires, le diabète de type 2 et une cardiopathie. L’on estime qu’une augmentation de l’allaitement maternel permettrait chaque année d’éviter 20 000 décès maternels dus au cancer du sein…


Les vertus nutritionnelles et thérapeutiques du Mung-bean prouvées par la science

Image illustrant le promoteur national du Mung-bean, le Larlé Naaba Tigré (bonnet orange au milieu). A sa droite, l’impétrante Dr Jeanne d’Arc Kabré. -UJKZ/UFR-SVT/ 20 Déc. 22-

L’Unité de formation et de recherche (UFR) des Sciences de la vie et de la terre (SVT) de l’Université Ouaga I Joseph KI-Zerbo (UJKZ) a servi de cadre dans la journée du mardi 20 décembre 2022 pour présenter au monde scientifique, les résultats des études et recherches scientifiques concernant les vertus thérapeutiques et nutritionnelles du Mung-bean.
Avec pour objectif global d’évaluer les facteurs biochimiques et nutritionnels du Mung-bean cultivé au Burkina Faso et leurs impacts sur le métabolisme, trois années auront été nécessaires pour mener les études et recherches scientifiques de cette légumineuse qu’est le Mung-bean. A l’issue de ces années d’études et recherches notamment à travers le Burkina, le Bénin et Madagascar, il s’avère scientifiquement que le Mung-bean ou Beng-Tigré, est anti-inflammatoires, anti-oxydant, anti-cancereux, anti-diabétique et anti-hypertension. A cela s’ajoute les hautes valeurs nutritives dont possède le Mung-bean, ainsi que les capacités du Beng-Tigré à être transformées en divers mets culinaires.
En rappel, le Mung-bean, de son nom scientifique « Vigna radiata », a été introduit officiellement au Burkina Faso en 2015 par le Champion national de la nutrition, le Larlé Naaba Tigré. Présenté en thèse de Doctorat le mardi 20 décembre 2022 à l’Université Ouaga I Joseph KI-ZERBO par Kabré Wendmintiri Jeanne d’Arc, option Sciences et Biologique Appliquée, la thèse scientifique sur le Mung-bean a obtenu la mention « Très honorable » par un Jury international…


Le Président de BELWET parraine le Colloque international sur la sécurité sanitaire des aliments (CISSA)

Dans sa deuxième édition, le Colloque international sur la sécurité sanitaire des aliments (CISSA) se déroulera du 15 au 17 décembre 2022 dans l’enceinte de l’Université Ouaga I Joseph KI-Zerbo (UJKZ), sous le parrainage du Président de BELWET, S.E le Larlé Naaba Tigré et le patronage du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Adjima Thiombiano.
L’ouverture officielle du présent colloque, qui a eu lieu dans la matinée du jeudi 15 décembre 2022, réunira durant ces trois jours, plusieurs participants issus de la communauté scientifique de 10 pays Africains, qui devront travailler autour du thème : « La sécurité sanitaire des aliments pour une alimentation saine et l’atteinte de la sécurité alimentaire en Afrique ».
Au sortir de ce colloque, il est attendu des participants de formuler au profit des producteurs, des transformateurs et des consommateurs, des propositions claires pour une alimentation saine.
Pour le Parrain, le Larlé Naaba Tigré, les chercheurs et universitaires du Burkina ont beaucoup de résultats, ce qui représente pour lui une chance pour le pays et pour l’Afrique. Le Champion national de la nutrition plaide cependant qu’au sortir de ce colloque, que les autorités compétentes soient saisies pour travailler à la vulgarisation à l’échelle de ces résultats, afin que la sécurité sanitaire des aliments soit une réalité pour tous…


Le Champion National de la Nutrition Co-préside le forum national multisectoriel de la nutrition

Le Champion National de la Nutrition, S.E le Larlé Naaba Tigré a Co-présidé le mardi 13 décembre 2022 à l’hôtel résidence prestige de Ouaga 2000, le forum national multisectoriel de la nutrition, avec le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Lucien Robert Kargougou. Durant les deux jours de travaux du présent forum national, les participants auront à travailler autour du thème : « Renforcement de la résilience en matière de nutrition et de sécurité alimentaire sur le continent africain : renforcement des systèmes agro-alimentaires, de santé et de protection sociale pour l’accélération du développement du capital humain, social et économique ». Pour le Larlé Naaba Tigré, la multisectorialité de la question de la nutrition n’est pas seulement alimentaire, mais a beaucoup de variantes sur lesquels il faut tenir compte pour la santé des populations. Pour sa part, il assure toujours apporter sa modeste contribution en la matière, notamment par la production, la formation, la promotion du consommons bio, etc.
En rappel, la 1ère session du Conseil National de Concertation en Nutrition (CNCN), qui s’est tenue le mardi 17 juillet 2018 a investi le Larlé Naaba Tigré comme Champion national en nutrition, notamment pour son engagement personnel dans de grandes actions de sécurité alimentaire et d’amélioration de la nutrition du nourrisson et du jeune enfant…