Tout homme doit savoir soit parler, donner ou travailler pour être utile à lui-même, à sa communauté et à son pays.

La culture sous-serre

La pratique des cultures sous-serre permet de protéger les cultures des aléas climatiques et des prédateurs, de produire indépendamment des saisons tout en accroissant les rendements et les revenus des producteurs.

Actuellement expérimentée par l’association BELWET sur son site Agro-sylvo-pastoral sis dans la commune rurale de Dapelgo, cette culture sous-serre occupe une superficie de 1750 m2 composée de 7 serres agricoles pouvant chacune accueillir 2000 pieds de plants. La quantité de production étant de 4 kg par pied de plant sur une période de récolte de 3 à 6 mois.

Ci-dessous une vue partielle des serres agricoles sur le site de BELWET à Dapelgo.

Les spéculations exploitées concernent la tomate, les aubergines, les concombres, le piment et le poivron vert. L’une des spécificités des produits issus des cultures sous-serre est la longue période de conservation naturelle qui peut atteindre 3 semaines.

Ci-dessus une vue de la production de tomate issue de la culture sous-serre.

Dans le cadre des échanges et partages d’expériences pour la maitrise et la vulgarisation à grande échelle de cette technique agricole sous-serre au Burkina pour palier à la rupture des produits maraichers notamment les oignons et les tomates à certaines périodes de l’année, le Ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques M. Salifou OUEDRAOGO a effectué une visite terrain sur le site le lundi 19 octobre 2020.

A cela s’ajoute également la visite terrain sur le site effectué le mardi 12 janvier 2021 par l’un des plus grand exploitant de culture sous-serre de la sous région Ouest Africaine en l’occurrence le Malien Sidibé Amadou DICKO.

Laisser une réponse

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *