Tout homme doit savoir soit parler, donner ou travailler pour être utile à lui-même, à sa communauté et à son pays.

45 ambulances: OHG et Bidi


A la clé 2 ambulances, 2 tonnes de Mung-bean et des dons en espèces pour l’hôpital de Ouhigouya et le CSPS du village de Bidi

Lancé le 3 Janvier 2018 à Tiébélé, l’ambitieux projet de dotation en ambulance à toutes les 45 provinces du Burkina initié par l’Association BELWET à travers son Président vient de franchir le cap de la 10ème ambulance. C’était au cours d’une cérémonie officielle de remise simultanée de deux (02) ambulances médicalisées au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Ouahigouya et au Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) du village de Bidi ce Mardi 11 Juin 2019 dans l’enceinte du nouveau hôpital de la cité de Naaba Kango.

La région du Nord du Burkina est composée des provinces de Loroum, du Passoré, du Yatenga et du Zondoma dont Ouahigouya est le Chef-lieu de région. C’est dans ce Chef-lieu de région située à environ 185 Km de la capitale que s’est tenue la cérémonie officielle de remise d’ambulances médicalisées par l’Association BELWET.

La délégation avec en tête le Président de BELWET, S.E le Larlé Naaba Tigré qui devait se rendre à la dite cérémonie prévue pour 15h a quitté la capitale Ouagadougou aux environs de 11h30. Avec quelques arrêts effectués en cours de route, la délégation est enfin arrivée à l’entrée de la ville de Naaba Kango aux environs de 15h accueillie par un cortège d’engins à deux roues et de véhicules.

L’ensemble du cortège a mis immédiatement le cap chez le Chef traditionnel de la localité, garant des coutumes qui n’est personne d’autre que Sa Majesté le Roi Kiiba du Yatenga. Il a fallu une vingtaine de minute au cortège pour arriver au palais royal du Yatenga où le maître des lieux entourés de ses notables et proches collaborateurs attendaient les visiteurs du côté Est du palais.

A ce niveau il faut noter deux (2) faits très marquants. D’abord, le Président de BELWET, S.E le Larlé Naaba Tigré, si attaché à son bonnet de chef, s’en ai départi pour la circonstance. Ensuite, S.E le Larlé Naaba Tigré, habitué à recevoir les allégeances, a présenté à son tour les leurs au Roi du Yatenga.

Ci-dessus, S.E le Larlé Naaba Tigré présentant ses allégeances au Roi du Yatenga.

Ainsi après les salutations d’usages, les raisons de la visite de la délégation ont été mises au grand jour. Les actions communautaires de bienfaisance du Larlé Naaba Tigré ont été également été exposées.

De la musique traditionnelle au rythme spécifique des « BENDA » ont ensuite été servie aux participants en attendant l’arrivée des officielles administratives.

C’est finalement aux environs de 16h que les officielles avec en tête Mme la Ministre de la santé feront leurs arrivées au palais royal. Ainsi tous ensembles avec Sa Majesté le Naaba Kiiba du Yatenga s’ébranlèrent en direction du nouvel hôpital où se tenait la cérémonie.

Avant l’entame de la cérémonie, tous en chœur et débout, l’hymne national a été entonné. C’est à l’issu du chant patriotique national que le bourgmestre de la ville donna le top départ des déclarations publiques.

Ci-dessus, une vue des officiels à la cérémonie

A cet effet, monsieur le Maire de la ville de Ouahigouya se dit être dans une joie immense à cette occasion et souhaite la bienvenue à tous dans la cité de Naaba Kango. Il exprime ensuite ses amitiés et ses sympathies et poursuit en disant que la promotion de la santé occupe une place importante dans le plan communal de Ouahigouya, et dans ce sens il remercie et félicite le Larlé Naaba Tigré pour cet acte de générosité.

Il exprime la reconnaissance de sa communauté à ce geste car dit-il, cela va renforcer la capacité opérationnelle des soins de santé. Il exhorte cependant les populations à plus d’harmonie et de solidarité. Avant de remercier encore toute l’assistance, le Maire de la ville de Ouahigouya souhaite que Dieu bénisse le Burkina Faso.

M. le Maire de la ville de Ouahigouya, Boureima Basile OUEDRAOGO lors de son speech public.

Après la déclaration liminaire du Maire de Ouahigouya et avant l’intervention publique du donateur, une large fenêtre a été ouverte par le confrère M. GASBEOGO de la RTB en ce concerne les œuvres sociales ainsi que la promotion de l’agriculture pratiquée par le donateur.

Il était donc 17h tapant quand le donateur du jour, par ailleurs Président de BELWET, prenait publiquement la parole. Il faut noter à ce niveau qu’avant d’aller au parloir, s’étant levé, S.E le Larlé Naaba Tigré s’est mis en face de Sa Majesté le Kiiba du Yatenga,  s’est prosterné à même le sol, les bras faisant des mouvements synchronisés en guise de salutations royales.

C’est après ces allégeances à l’endroit de Naaba Kiiba que le Président de BELWET pris la parole pour rendre ensuite hommage au Chef de Fada N’gourma, à celui de Tenkodogo, au Moogho Naaba et à celui de Boussouma.

Il adressera son salut et ses remerciements aux autorités administratives, politiques, coutumières, militaires ainsi qu’à l’ensemble des populations présentes.

Avant d’arriver au sujet du jour, le Président de BELWET laisse entendre qu’il y a de cela 4 ans, il a remis 20 Kg de Mung-beanau Naaba Kiiba et actuellement la production nationale de Mung-bean est de 5000 tonnes.

Il poursuit en disant toujours dans le cadre du Mung-bean, qu’en vue de déterminer scientifiquement les vertus de cette légumineuse, des chercheurs nationaux ont pris un engagement de travailler sur 3 ans pour démontrer les preuves de bienfaisance du Mung-bean sur la santé des consommateurs.

Il offre à ce propos 2 tonnes de ce produit à toutes les formations sanitaires de Ouahigouya. Il faut noter à ce niveau qu’était entreposé au milieu de la cérémonie, les 2 tonnes qui faisaient office de don.

Revenant sur le don d’ambulance, le donateur avance qu’il a pris cette décision le 3 Janvier 2018 à Tiébélé dans la province du Nahouri. Cette décision consiste à offrir à toutes les 45 provinces du pays, des ambulances médicalisées. Ainsi ce jour consacre le tour de Ouahigouya et le CSPS du village de Dibi dans le Koumbri.

Comme à tout seigneur tout honneur, l’ombre de Feu Salifou DIALLO a plané dans la cérémonie à travers le donateur. Celui-ci salut la mémoire de ce grand homme avant de préciser que la présente ambulance n’est pas celle du MPP, ni du CDP, ni de l’UPC, ni d’aucun parti politique mais destiné à la population de Ouahigouya.

Avant de quitter le parloir, S.E le Larlé Naaba Tigré promet d’ériger une mosquée au profit des populations de Ouahigouya d’ici à un an. Il laisse cependant le choix au Yatenga Naaba de trouver le site d’accueil de cette mosquée.

Le donateur du jour, S.E le Larlé Naaba Tigré pendant son speech public

Madame la Ministre de la santé a succédé au Larlé Naaba Tigré au parloir. A cet effet, elle dit être porteuse d’un message de remerciement du gouvernement au Naaba Kiiba qui est un Conseiller, un bâtisseur et un guide. Elle dit ensuite merci aux responsables des communes, régions, départements, etc.Mme la Ministre dit enfin merci aux filles et fils du Yatenga et de saluer le Dr. Soumaïla OUEDRAOGO qui fut l’un des propulseur pour l’érection du Centre Hospitalier Régional (CHR) de Ouahigouya en Centre Hospitalier Universitaire régional (CHUR).

Elle poursuit en disant que ce don d’ambulance participe de la volonté du Chef de l’Etat qui veut des accès de soins de qualité pour les populations sur des rayons de moins de 5 Km. Elle profite louer les modules d’oxygénation, de réanimation et de gestion des crises cardiaques qui sont contenus dans l’ambulance offerte.

Madame la Ministre de la santé exhorte enfin le Directeur Général de l’hôpital ainsi que l’ensemble du personnel à faire bon usage de ce outil par excellence pour les transferts de malades.

Mme la Ministre de la santé Claudine LOUGUE  lors de sa prise de parole en public.

Il faut noter qu’à l’issue de la déclaration publique de Mme la Ministre, l’animateur du jour informera au public qu’un don de 200 000 FCFA a été octroyé pour les frais de carburant pour l’ambulance de Ouahigouya. A cela s’ajoute également un don de 100 000 FCFA pour celle du village de Bidi dans le Koumbri.

L’acte matérialisant le don de l’ambulance est intervenu par la suite :

Ci-dessus, passe de documents et de clefs entre la Ministre de la santé et le Naaba Kiiba.

Il faut noter également à ce niveau que ce fut le moment de remettre officiellement 2 tonnes de Mung-bean au profit des formations sanitaires de Ouahigouya.

Le moment de presse est intervenu après cette séance de remise officielle de l’ambulance médicalisée de Ouahigouya et du Mung-bean. A cet effet, interrogé sur ses impressions de la cérémonie, Sa Majesté le Kiiba du Yatenga ne trouve pas les mots pour qualifier cet évènement. Il dira par la suite qu’il est très content et profite saluer le Larlé Naaba Tigré et le signifier que son acte d’aujourd’hui ne s’adresse pas seulement au Yatenga mais à l’ensemble du Burkina Faso. Pour clore, le Naaba Kiiba du Yatenga souhaite la santé, la providence et la nourriture pour tous.

Sa Majesté le Naaba Kiiba du Yatenga lors du point de presse.

A la suite du Naaba Kiiba du Yatenga, Madame la Ministre de la santé s’est confrontée aux questions des journalistes. A cet effet, Mme la Ministre remercie d’abord l’ensemble de la mobilisation et de signifier que le vendredi dernier (le 7 juin 2019), elle a assisté à un don d’ambulance à Ouagadougou par le même donateur au profit de l’arrondissement 9. Aujourd’hui encore, elle est là pour participer à ces dons d’ambulance et est convaincue que la promesse des 45 ambulances 45 provinces sera tenue.

Elle poursuit quant à l’utilité de l’ambulance en disant que le transfert d’un point A à un point B d’un patient est très important dans la prise en charge de santé des malades et doit être privilégié par rapport aux vélos, motos, etc. Elle profite remercier les filles et les fils du pays qui s’activent au quotidien pour accompagner le gouvernement.

Quant à la question entre Centre Hospitalier Régional (CHR) et Centre Hospitalier Universitaire Régional (CHUR), Mme la ministre de la santé répond en disant que les CHUR sont des centres de référence avec un plateau technique complet contrairement aux CHR qui n’ont pas de plateaux techniques. A ce titre, elle informe que le CHUR de Ouahigouya est d’ailleurs en phase d’opérationnalisation.

Mme la Ministre de la santé, Claudine LOUGUE face à la presse

La suite de Mme la Ministre de la santé, le donateur est passé au point de presse. A cet effet et à la question de pourquoi ce don d’ambulance, le donateur répond en disant qu’il est avant tout un citoyen et qu’il a décidé d’être utile à sa communauté et c’est ce qui justifie ce don d’ambulance. Il rappelle à cet effet que tout individu doit forcément pouvoir faire soit 3 choses, soit 2 ou au moins une seule chose pour être utile à soi-même, à sa communauté et à son pays. Il faut donc selon le donateur, soit parler, soit donner ou soit travailler.

Le donateur se dit par ailleurs heureux de ce mariage entre tradition et modernité du jour et espère boucler son projet de 45 ambulances dans 3 ans. Il prône enfin un éveille des consciences de tout un chacun car dit-il, nous avons 18 millions de valeurs.

Le donateur, S.E le Larlé Naaba Tigré au point de presse

Après le point de presse accordé par le donateur, le Directeur Général (DG) du CHUR de Ouahigouya a pris le relais. A cet effet, le DG de l’hôpital informe que c’est en fin d’année 2016 que cet hôpital a été érigé en tant que CHUR mais qu’actuellement, l’hôpital fonctionne comme un CHR. Il apprécie positivement ce don d’ambulance qui participe selon ses mots au transport « chaud » des malades.

Quant aux difficultés rencontrées, le DG de l’hôpital énumère les contraintes organisationnelles, le recouvrement des recettes et la question de motivation du personnel et de préciser que la gestion de 400 à 600 agents n’est pas chose aisée.

A la question sur le passage de CHR à CHUR, le DG de l’hôpital avance qu’ils travaillent actuellement à ce que le plateau technique soit opérationnel. A cet effet il avance l’état d’acquisition d’un scanner sur le budget de 2019, de l’acquisition d’équipement pour la chirurgie, l’ORL, l’ondoto, etc.

Le DG de l’hôpital de Ouahigouya rappelle enfin que c’est en 2012 que le nouveau hôpital a commencé son fonctionnement et doit à terme être un centre de référence en matière de santé dans la région du Nord et partant du Burkina Faso.

Le Directeur général du CHUR de Ouahigouya, M. Bassidou SARE lors du point de presse

Ainsi prenait fin la première étape de la cérémonie officielle de don d’ambulance au profit du Centre Hospitalier Universitaire de Ouahigouya aux environs de 18h45.

Pour des raisons techniques, la seconde partie de remise de l’ambulance au profit du Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) du village de Bidi dans le Koumbri s’est retardée et il fallait attendre 22h pour voir enfin apparaitre l’ambulance promise à ce CSPS.

C’est tout naturellement avec une joie immense que les premiers responsables de la localité ainsi que les ressortissants ont exprimé leur satisfaction après ce long temps d’attente.

A l’image de monsieur Ousmane OUEDRAOGO, représentant des ressortissants du village de Bidi et qui a dû patienter jusqu’à l’arrivée de l’ambulance de son village, à la question de savoir les difficultés auxquelles le village est confronté, l’intéressé répond autant que la question en langue Mooré que les difficultés sont si nombreuses qu’on ne peut pas énumérer. Quant à savoir ses impressions sur la possession de la nouvelle ambulance pour son village, monsieur OUEDRAOGO répond que par la grâce de Dieu, les choses commencent à s’arranger et il souhaite qu’il en soit toujours ainsi.

Le représentant du village de Bidi M. Ousmane OUEDRAOGO  livrant ses impressions après ce long temps d’attente de l’ambulance.

Après cette étape, une photo de famille de famille a été prise pour immortaliser l’évènement.

Ci-dessus, la photo de famille avec l’ambulance en arrière-plan

Toutes les choses étant rentrées dans l’ordre, la délégation qui a quitté Ouagadougou avec en tête S.E le Larlé Naaba Tigré prenait congé de la belle cité de Naaba Kango aux environs de minuit et demi.

Laisser une réponse

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *