Tout homme doit savoir soit parler, donner ou travailler pour être utile à lui-même, à sa communauté et à son pays.

Homme 2019 MBI

Le Président de BELWET distingué « homme de l’année 2019 » par les handicapés moteurs du Burkina

Organisée conjointement avec Handi Pro et le Mouvement Burkinabè pour l’Inclusion (MBI), la distinction honorifique de l’Homme de l’année 2019 a été décernée au Président de BELWET et à la Gérante du Groupe Velegda pour avoir apporté au cours de la même année, plus de secours aux personnes vivant en situation de handicap. Cette cérémonie s’est déroulée au centre pour personne handicapée sis à la zone industrielle du quartier Gounghin ce jour 8 Février 2020 et avait pour Parrain l’artiste de renommé Solo Djah KABACO.

On se rappelle que la chaine radiophonique « Salankoloto » émettant sur la 97.3, lors de sa 6ème édition d’« Homme de l’année » avait désigné le 16 Mars 2019 le Président de BELWET, S.E le Larlé Naaba Tigré homme de l’année au compte de la période 2018.

Emboitant le pas, le Mouvement Burkinabè pour l’Inclusion (MBI), lors de sa première édition d’ « Homme de l’année » a également distingué le Président de BELWET homme de l’année pour la période 2019.

Il faut noter la distinction de la gérante du Groupe Velegda, Mamounata VELEGDA également Homme de l’année 2019.

C’est le centre pour personne handicapée sis à la zone industrielle du quartier Gounghin qui a servi de cadre pour cette double distinction du « couple » de l’année 2019 par les handicapés moteurs du Burkina.

Prévue pour 9h, c’est finalement aux environs de 11h qu’a démarré cette cérémonie de distinction sous le Parrainage de l’artiste musicien Solo Dja KABACO lui-même handicapé des yeux et pour Marraine la reine AKOADAMBOU, handicapée aux jambes sans oublier bien entendu la présence des deux (2) lauréats.

L’animateur du jour après avoir planté le décor, fit place à une troupe musicale traditionnelle avant le début des déclarations solennelles.

C’est à l’issue de la prestation musicale que le Président de comité d’organisation en la personne de Ali TRAORE dit Ali Ponré, lui-même handicapé des jambes prit la parole.

Après avoir salué et remercié la présence de tous les officiels et toutes les présences, le Président du comité d’organisation laisse entendre que ce jour revêt pour eux une très grande importance parce qu’ils ont parmi eux, ceux qui ont apporté au cours de l’année 2019, plus de secours aux personnes vivant en situation de handicap. Ces personnes selon l’orateur sont le Larlé Naaba Tigré et Hadja Mamounata VELEGDA.

Dans sa lancée, l’orateur dit que c’est après plusieurs réflexions et tractations qu’ils ont finalement désigné ces personnalités car dit-il, ces personnes œuvrent pour l’inclusion, le bien-être et le vivre ensemble.

C’est à l’issue de cette déclaration que l’orateur laisse entendre que c’est la première édition de l’Homme de l’année initié par le MBI.

C’est sur ces mots que le Président du comité d’organisation, invite ses collègues à plus d’abnégation au travail et de ne pas prendre leur handicap comme une fatalité avant de quitter le parloir suivi d’ovations.

Juste après l’intervention du Président du comité d’organisation, l’acte matérialisant la distinction de l’Homme de l’année 2019 a commencé.

Comme pour obéir à cette Maxime populaire qui veut que la priorité soit accordée aux femmes, ce fut en effet la Gérante du Groupe Velegda, Hadja Mamounata VELEGDA la première à être investie « Homme de l’année 2019 » par l’artiste musicien Solo Djah KABACO.

A l’issue de son investiture, la nominée a pris la parole. S’exprimant exclusivement dans la langue Mooré, elle a d’abord tenu à saluer et remercier toutes les présences, salué tous les handicapés du Burkina.

Par la suite, elle a tenu à remercier le Président ddu MBI pour le choix porté sur sa personne et promet à cet effet encore plus d’attention à l’endroit des personnes vivant avec un handicap.

La sécurité et la paix pour le Burkina Faso ont ensuite été ses souhaits avant de revenir sur les personnes vivant en situation de handicap à l’image de Solo Dja KABACO, handicapé des yeux, que la nominée qualifie comme le pire des handicaps. Elle exhorte ce dernier à se remettre à Dieu et ne point se décourager et demande par la même occasion ses proches de bien prendre soin de lui.

C’est sur ces mots que la Gérante du Groupe Velegda a quitté la tribune sous des ovations.

Ci-contre, la nominée Hadja VELEGDA lors de son intervention après sa distinction.

A l’issue de cette étape, ce fut le tour du Président de BELWET de recevoir sa distinction des mains de la Marraine, la reine AKOADAMBOU.

Le nominé a ensuite eu droit à la parole après sa distinction. A cet effet, S.E le Larlé Naaba Tigré, également dans une allocution dans la langue Mooré, il a d’abord salué et remercié toutes les présences avant de s’excuser auprès des hommes de médias mobilisés depuis 9h.

Par la suite, il a tenu à féliciter le Président du MBI en la personne de Ali TRAORE, qui malgré son handicap, est toujours sur tous les fronts de développement. C’est l’occasion de saluer tous les handicapés pour leur présence au stade Municipal Joseph CONOMBO lors du grand rassemblement national du 26 Octobre 2019.

Il a ensuite fait savoir que Hadja VELEGDA et lui-même sont très honorés ce jour du fait de leur distinction avant de laissé entendre que ce ne sont pas les gestes qu’ils ont déjà posé qui comptent mais plutôt ceux qu’ils viendront à poser maintenant. C’est à cet effet qu’il a pris l’engagement de venir annuellement secours aux personnes handicapées à travers le MBI, ce qui a valu des ovations.

C’est sur ces mots que le Président de BELWET a encore une fois de plus salué toutes les présences avant de quitter le parloir.

C’est à l’issue de la distinction du Président de BELWET que la prise de la photo de famille est intervenue (image à la une).

Le point de presse fut la dernière étape de cette cérémonie de distinction de l’Homme de l’année 2019. A cet effet et face à la question de cette cérémonie, le Président de BELWET se dit très ému car Ali TRAORE dit Ali Ponré a donné une leçon de moral car la reconnaissance fait partie des valeurs traditionnelles des pères fondateurs de leur société, c’est aussi l’expression des hommes dignes.

C’est pour cette raison, poursuit le Président de BELWET qu’à partir de ce jour, ils seront plus que jamais aux côtés de leurs frères et sœurs vivant avec un handicap qui sont des personnes qui ne peuvent pas aller très fort dans le travail, mais qui essaient tout de même d’apporter leur contribution pour le développement du pays.

Ci-contre, le Président de BELWET lors du point de presse.

Au tour de Hadja VELEDGA lors du point de presse, toujours dans la langue Mooré, elle salue d’abord le Mouvement Burkina pour l’Inclusion (MBI) et se dit surprise de cette distinction car elle ne croyait pas que le minimum qu’elle faisait à leur endroit allait lui valoir cet honneur.

C’est pour cette raison poursuit-elle, qu’à partir de ce jour et conformément à ce qu’a dit le Larlé Naaba, ils seront encore plus aux côté de ces personnes et invite par la même occasion tous ceux qui peuvent apporter du soutien à ces personnes de n’est pas hésiter.

Toujours à l’endroit des membres du MBI, Hadja laisse entendre que ce sont des travailleurs qui ne se contente pas d’attendre qu’on vienne leur donner quoi que ce soit. La preuve selon elle c’est qu’aujourd’hui, elle a pu découvrir les œuvres développées par ce personnes vivant avec un handicap et elle s’en réjouie.

C’est l’occasion pour elle de plaider en faveur des personnes vivant avec un handicap pour que ces personnes aient plus de moyens et de matériels à effet de les permettre d’aller encore plus de l’avant dans leur activités.

C’est sur ces mots que Hadja VELEGDA conclut en souhaitant la paix pour le Burkina. 

La seconde nominée Hadja VELEGDA lors du point de presse.

La troisième et dernière personnalité au point de presse fut le Président du comité d’organisation, Ali TRAORE et à la question de pourquoi cette cérémonie, celui-ci répond en disant que c’est d’abord au regard du surplus d’effort que ces récipiendaires ont fait pour les personnes vivant en situation de handicap au Burkina Faso en 2019 qu’ils ont organisé cette cérémonie. La seconde raison d’après lui c’est pour inciter les uns et les autres à prendre cet élan de solidarité et de soutien en faveurs des personnes handicapées et finalement, cette cérémonie est une invite aux personnes handicapées à travailler encore plus.

A la question de savoir concrètement qu’est-ce que ces deux (2) récipiendaires ont fait pour les handicapés, le Président du comité d’organisation répond en disant que ces 2 personnalités ont soutenu les personnes handicapées avec des vivres et de l’argent en espèce tout au long de l’année 2019. Pour le cas particulier du Larlé Naaba Tigré qui a trouvé en plus du travail pour certaines personnes handicapées avant de conclure en disant que quand c’est difficile pour les personnes valides, c’est doublement difficile pour les handicapés.

Ci-contre, le Président du comité d’organisation, M. Ali TRAORE dit Ali Ponré lors du point de presse.

C’est le point de presse avec le Président du comité d’organisation qui a mis fin à cette cérémonie de distinction des deux (2) personnalités à savoir S.E le Larlé Naaba Tigré Président de BELWET et la Gérante du Groupe Velegda, Hadja Mamounata VELEGDA au rang d’Homme de l’année 2019 par le Mouvement Burkinabè pour l’Inclusion (MBI) au centre pour personne handicapée sis à la zone industrielle du quartier Gounghin ce jour 8 Février 2020. 

Laisser une réponse

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *