Menu

Don de vivres aux femmes

0 Comments

INITIATIVE VILLES PROPRES

L’association BELWET remercie les femmes de Larlé et de Tampouy pour leur action de salubrité

Composés de maïs, du riz, du sorgho et du sel, ce sont au total 50 tonnes de vivres qui ont été remis à plus de 2500 femmes des quartiers Larlé et Tampouy et cela à cause de leur dévouement au travail de balayage de la voie publique allant du rond-point du 2 Octobre jusqu’au quartier Tampouy de Ouagadougou.

Cette action vient également en réponse à la demande des femmes en matière de vivres et de meilleures conditions de vie, d’où cette cérémonie de remerciement à ces femmes, qui s’est déroulée ce samedi 5 Octobre 2019 sur le terrain Niramar de Tampouy.

La journée de ce samedi 5 Octobre 2019 fut pour l’association BELWET à travers son Présdent, S.E le LarléNaaba Tigré, une journée de reconnaissance aux femmes de Larlé et de Tampouy pour l’accompagnement sans faille qu’elles font preuve depuis le lancement de l’initiative « Villes Propres ».

On se rappelle en effet que cette initiative villes propres lancée officiellement le 27 Avril de cette année est une opération d’assainissement de la ville de Ouagadougou, qui se traduit par des actions de nettoyage régulier de nos rues, nos domiciles, nos lieux de travail et de loisir, etc.

Durant donc un semestre, l’on a pu constater en effet que les femmes de Larlé et de Tampouy ont toujours répondu présentes aux différents rendez-vous de salubrité. C’est certainement ce qui a incité l’association BELWET, initiatrice de cette opération à marquer une pause pour évaluer la situation, d’où cette action généreuse de reconnaissance à l’endroit des femmes de Larlé et de Tampoy.

Cette action de reconnaissance a consisté à offrir à ces vaillantes femmes, des vivres composés de maïs, du riz, du sorgho et du sel d’une quantité estimée à plus de 50 tonnes.

Les femmes de Larlé furent les premières à recevoir leur manne et les sentiments de joie se lisaient sur les visages des bénéficiaires. Après cette étape, la délégation conduite par le Président de BELWET, S.E le LarléNaaba Tigré a mis le cap sur le terrain Miramar de Tampouy.

Il était 10h quand cette délégation faisait son arrivée sur le terrain Miramar entouré de toute part par les impressionnantes infrastructures de l’échangeur du Nord.

Il faut noter à juste titre que les femmes de Tampouy avaient massivement pris d’assaut le dit terrain dès 8h où elles étaient assises à même le sol et sous le soleil par vague de grands groupes, chacune dans ses bras ou à ses côtés des récipients, des sacs et autres objets pouvant contenir les vivres.

Les organisatrices s’attelaient avant l’entame des travaux, à s’assurer de la présence des bénéficiaires par des appels vocaux sous les cris incessant des bébés.

A l’entame des travaux, la première personnalité à s’adresser au public fut le Chef de Tampouy. A cet effet, le TampouyNaabaa d’abord invoqué le LarléNaaba, le NeemNaaba ainsi que d’autres chefs avant de laisser entendre que l’être humain n’est jamais parfait.

Il poursuit en disant qu’effectivement depuis 6 mois, le LarléNaaba Tigré s’attèle à l’opérationnalisation de l’initiative villes propres dans les 4 coins de Ouagadougou et qui se traduit aujourd’hui par un remerciement à l’endroit des acteurs à travers un don de vivre. Le TampouyNaaba salue vivement cette action, a dit merci à l’assistance avant de quitter le parloir.

A la suite du Chef de Tampouy, le NeemNaaba est passé au parloir. A cet effet l’essentiel de la communication de celui-ci a consisté à saluer cette forte mobilisation des femmes qui est l’aboutissement de 6 mois de dur labeur pour la propreté de nos rues. Il laisse entendre par la suite que le LarléNaaba, dans l’optique de soutenir les Forces de Défenses et de Sécurité (FDS) ainsi que l’union sacrée autour du pays, invite toutes les populations ici présentes à passer l’information pour une grande rencontre au stade municipal le 26 Octobre prochain à 14 heures pour manifester notre solidarité à l’endroit des FDS et du pays.

Il était 10h25 quand le Président de BELWET, S.E le LarléNaaba Tigré prenait publiquement la parole. Comme à l’accoutumé, il a tenu tout d’abord à saluer le TampouyNaaba, les Partenaires présents, les amis, la presse, les femmes, les mères par un bonjour dans la langue Mooré qui fut répondu en chœur par les femmes. Il faut noter que l’intégralité de son message s’est faite dans la langue Mooré et sans aide-mémoire.

Il poursuit en disant que conformément au dire de TampouyNaaba et de NeemNaaba, il y a en effet 6 mois qu’il a lancé dans tous les 4 coins du pays afin que tout le monde se mette debout pour la propreté du pays, de nos familles, de nos lieux de travail et de nos rues.A cet effet depuis le mois d’avril dernier où a débuté l’opération depuis le rond-point du 2 Octobre jusqu’à Tampouy, le Chef de ce quartier a mis en place une équipe et force est de reconnaitre que la mobilisation de l’équipe de Tampouy dépasse de loin celle de Larlé et qu’ainsi, c’est le MoghoNaaba, c’est le Président du faso et lui-même qui se retrouvent honorés.

Il poursuit en félicitant l’équipe de Tampouy qui pratique l’exercice de salubrité 2 fois par mois contrairement à l’équipe de Larlé qui le fait mensuellement et c’est justement après une action de salubrité et en bordure de route que les femmes de Tampouy lui ont assuré qu’elles vont toujours continuer de balayer. Cependant elles ont manifesté le manque de travail et la faim qui sévit. Suite à cette doléance, poursuit-il je vous avais promis des vivres qui sont justement arrivés d’une quantité de 50 tonnes composés du riz, du maïs, du mil et du sel. Cette information a provoqué des cris et des ovations de la part des femmes. Il laisse entendre que les vivres exposés ici n’est qu’un échantillon et que le reste sera stocké chez le Chef de Tampouy et qu’il appartient aux premiers responsables de l’équipe de Tampouy de gérer la répartition de façon impartiale.

Le Président de BELWET poursuit en disant qu’il aurait voulu augmenté la quantité des vivres mais trouve qu’il serait préférable de former les femmes pour qu’elle se procure elles-mêmes leur besoins, ce qui a provoqué des cris et des ovations. A cet effet le LarléNaaba Tigré dit avoir fait la connaissance d’un jeune Burkinabè d’une trentaine d’année au nom de Simon OUEDRAOGO pour ce qui concerne la formation. Cette formation n’étant pas gratuite, le Président de BELWET prend l’engagement de payer les frais de formation au profit des premiers responsables de l’équipe de Tampouy. Il invite de ce pas ces responsables à venir se présenter au public.

Dès ce jeudi 10 Octobre, ces premiers responsables viendront au palais pour s’entretenir avec le Formateur Simon OUEDRAOGO, d’où les cris et ovations des femmes. A propos de cette formation au profit des premiers responsables de l’équipe de Tampouy, son ambition est qu’au bout de trois mois, que la difficulté liée à l’accès des femmes aux aliments cesse. D’où encore des cris et des ovations des femmes.

La prochaine équipe que S.E le LarléNaaba Tigré a présentée au public fut ses amis et partenaires qui lui ont aidé dans l’acquisition des vivres.

Le dernier point que le Président de BELWET a évoqué fut l’information donné par le NeemNaaba en ce qui concerne la date du 26 Octobre

A cet effet, S.E le LarléNaaba Tigré confirme que des cars de transport en commun seront mobilisés pour convoyer les populations au stade municipal à 14 heures, pour que tous débout comme un seul homme, nous témoignons notre soutien et solidarité à l’endroit des FDS et du pays. Il poursuit en disant que nous disons non aux ennemis du Burkina qui tuent les Musulmans, les Catholiques, les Protestants, nos vieilles et nos enfants. Il termine ses propos par la formule sacrée en Mooré : « La Patrie ou la mort » et au public de répondre : « Nous vaincrons ».

C’est sur ces entre-faits que le Président de BELWET quitte le parloir.

L’acte matérialisant la remise symbolique des vivres aux femmes de Tampouy est intervenu après la déclaration publique du Président de BELWET.

A l’issu de ce acte, le point de presse est intervenu au cours duquel face à la question du geste du jour, S.E le LarléNaaba Tigré a laissé entendre que ce matin il a offert 2 tonnes de céréales et ½ tonnes de sel aux femmes de Larlé et actuellement il est là pour remettre 50 tonnes également (composé de riz, du maïs et du sorgho) ainsi que 2,5 tonnes de sel aux femmes de Tampouy qui sont au nombre de 2500 et cela en terme d’encouragement pour l’œuvre de salubrité elles effectuent 2 fois par mois depuis le rond-point du 2 Octobre jusqu’à Tampouy. Il laisse entendre que ces femmes ont souhaité avoir à manger ainsi que du travail et c’est ainsi qu’il a pu réunir ces céréales ce matin grâce aux hommes et femmes qui sont solidaires à son égard en ce qui concerne les œuvres humanitaires.

Il poursuit en disant qu’il a promis également à ces femmes une formation avec le Coach Simon OUEDRAOGO qui va les emmené à changer de mentalité, à exercer des activités rémunératrices qui puissent les permettre de se prendre en charge et que ça ne soit pas lui qui soit régulièrement entrain de leur donner à manger.

Ci-contre, S.E le LarléNaaba Tigré lors du point de presse

Il dit croire cependant au courage de ces femmes et est convaincu que dans 6 mois à un an, elles seront capables de se prendre en charge.

Par rapport à la question du coût total des vivres, S.E le LarléNaaba répond en disant qu’en terme humanitaire la valeur financière n’est pas importante, c’est la valeur humaine, c’est la chaleur qui l’anime, c’est la fraternité qui le lie à ces femmes, à ces sœurs, à ces mamans qui est incommensurable. Il laisse par ailleurs entendre que tant que ces femmes n’arriveront pas à se prendre en charge, il doit continuer à les soutenir et pense que le prix financier n’est pas important ici.

Il invite les citoyens moyens, nantis de ce pays à faire œuvre utile car dit-il quand l’homme donne, Dieu lui prolonge la vie.

Pour la question du 26 octobre au stade municipal, S.E le LarléNaaba Tigré avance qu’il invite tous les citoyens et toutes les citoyennes Burkinabè à venir ensemble avec eux sans parti pris, sans discrimination aucune. « Nous souhaitons mobiliser la population du Burkina au stade municipal le 26 Octobre 2019 pour soutenir nos Forces de Défenses dans leur combat contre la force du mal, dans leur combat contre l’ennemi du Burkina, dans leur combat pour l’intégrité du Burkina. Nous cherchons à les soutenir de façons matérielle et morale, nous allons offrir à nos soldats qui meurent, qui coulent leur sang à cause de nous, nous allons les soutenir, nous allons les montrer que nous sommes un pays des hommes intègres, un pays où les hommes sont unis et débout comme un seul homme pour chasser l’ennemi hors du Burkina, afin qu’on ait la paix pour construire notre pays. C’est cette invite là que je fais à toute la population sans distinction politique, religieuse, coutumière ».

C’est le lieu pour lui de préciser que ce sont les communautés religieuses qui seront au-devant de cet évènement. Mais nous invitons tous les partis politiques au stade municipal ce 26 Octobre à 14heures pour qu’on soit tous unies pour la cause nationale.

A la suite du Président de BELWET, la Secrétaire Générale de l’équipe de Tampouy est passée au point de presse. A cet effet et à la question concernant le donateur, elle laisse entendre que le LarléNaaba Tigré a fait beaucoup de chose et que grâce à lui, beaucoup de famille auront à manger. Elle rend ensuite grâce à Dieu et l’exhorte de toujours continuer à aider le LarléNaaba afin qu’à son tour, il les aide.

Le Chef de Tampouy a clos la séance du point de presse. A cet effet, il tient à remercier le donateur qu’est le LarléNaaba Tigré pour ce geste qui est si salvateur pour de nombreuses de familles.

C’est avec cette dernière intervention que prenait fin cette cérémonie de remerciement aux femmes de Larlé et de Tampouy à travers un don de vivres estimé à environ 50 tonnes composés essentiellement de riz, maïs, mil et du sel ce samedi 5 Octobre 2019 à Tampouy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *