Menu

Célébration du Basga

0 Comments

FÊTES COUTUMIÈRES

Le 29ème « BASGA » du Larlé Naaba Tigré célébré

Selon le « Benda Naaba » de Gounghin, les termes « Ran-younga, Pelga et Basga » désignent la même chose et ont pour objectif global après chaque récolte, de remercier les mannes des ancêtres (en leur offrant de l’eau) et de leur demander protection au sein des familles, des terres et du pays. C’est dans ce contexte qu’a eu lieu ce jour samedi 23 Février 2019 au palais du Larlé Naaba sis à Larlé, la célébration officielle du 29ème Basga du Larlé Naaba Tigré, par ailleurs Président de l’association BELWET.

Comme il est de coutume dans la chefferie traditionnelle Mossi, chaque année après les récoltes, les garants de la tradition avec le Chef en tête célèbrent le Basga ou le Ran-younga ou le Pelga qui consiste à offrir de l’eau aux mannes des ancêtres. Selon le « Benda Naaba », cette célébration qu’est le Basga est l’aboutissement d’un processus à trois (3) étapes.

La première étape se déroule en début d’hivernage de chaque année où les notables coutumiers demandent aux ancêtres de gratifier le pays d’une bonne saison pluvieuse.

La seconde étape se situe au début de la production du haricot où une partie est récoltée pour remercier les ancêtres. Cette étape est appelée « Bengue paa n’do » pour littéralement dire nouveau haricot.

La troisième étape c’est quand le mil rouge est à terme. La même action que la seconde étape est répétée toujours dans le but de remercier les ancêtres et cette étape est appelée « Kazin paa n’do » qui signifie nouveau mil rouge. Il faut noter ici que c’est justement le mil rouge qui est utilisé pour produire la bière locale de mil (dolo).

Le Basga est donc l’aboutissement de toutes ces étapes dont l’objectif général est de remercier les mannes des ancêtres pour la saison écoulées, et leur demander protection au sein des familles, des terres, du pays et naturellement une meilleure saison future.

Image ci-contre, le « Benda Naaba » de Gounghin

Il était aux environs de 10h30 quand le Larlé Naaba Tigré et ses plus proches collaborateurs de la tradition coutumière ont fini de sacrifier au rituel du Basga et pouvaient à présent recevoir les parents, amis et connaissances venus à cet effet soit pour des félicitations, soit pour offrir des cadeaux ou recevoir des conseils. Il est à noter que l’acte matérialisant le sacrifice au rituel du Basga se passe entre les initiés et à huit clos.

Au titre des félicitations et dons de présents, au niveau de la tradition, une centaine de personnes composées de Chefs, représentants de Chefs, princes, personnes ressources, etc. ont témoigné leur allégeance au Larlé Naaba Tigré en apportant généralement des coqs, des sommes d’argent, des béliers, des colas, etc.

Ci-contre, les coutumiers présentant leur allégeance au Larlé Naaba Tigré.

Le Larlé Naaba Tigré a saisi l’occasion pour saluer et remercier les responsables coutumiers pour leur déplacement et leur geste. Il a ensuite relevé le contexte difficile dans lequel nous vivons au pays depuis un certain temps. Il a salué le courage de nos Forces de défense et de Sécurité (FDS) et souhaité vivement que Dieu nous face voir ce jour de paix. Il a par ailleurs invité tout un chacun à contribuer autant que faire se peut pour l’avènement de cette paix. Avant de souhaiter bonne année à tout le monde, il a laissé entendre qu’il va dialoguer beaucoup cette année avec les jeunes dans le cadre de la formation et de l’emploi autour de l’agriculture et l’élevage. Il a enfin souhaité beaucoup de pluie et de santé pour cette année.

Ci-contre, S.E le Larlé Naaba Tigré pendant son adresse aux coutumiers

Au titre toujours des félicitations et au niveau de la modernité, des officiels du gouvernement, des Directeurs et chefs de service, des opérateurs économiques, etc. ont aussi effectué le déplacement. Pendant plus d’une heure d’horloge, ils ont été reçus dans le salon d’honneur du maitre des lieux où un pot a été offert.

Au sortir du salon d’honneur, quelques mots ont été arrachés au Président de l’Assemblée National, M. Bala SAKANDE et au Ministre d’Etat M. Simon COMPAORE.

Ci-contre, le Ministre d’Etat M. Simon COMPAORE lors de son entretien avec la presse.

A cet effet, le Ministre d’Etat Simon COMPAORE affirme qu’il est là pour féliciter et encourager le Larlé Naaba Tigré pour ses 29 ans de règne comme il le fait chaque année. Il a souligné l’importance de cette journée par le fait que nous devons être fidèles à notre tradition car c’est notre fond et c’est ce qui nous distingue des autres. Il a terminé ses propos en souhaitant une bonne fête et une bonne année au Larlé Naaba.

Quant au Président de l’assemblée, M. Bala SAKANDE, il avance qu’il est là ce matin comme ces jeunes, ces femmes, ces vieux pour accompagner et encourager le Larlé Naaba Tigré parce qu’il est un gardien de la tradition et en tant que tel, il se devait d’être présent car on peut tout perdre sauf sa tradition.

Ci-contre, le Président de l’Assemblée Nationale, M. Bala SAKANDE face à la presse.

Sa présence s’explique aussi par le fait que le Larlé Naaba Tigré est un responsable politique de par sa capacité de mobilisation des acteurs.

Il était 15h quand la cérémonie officielle de la première journée marquant le 29ème Basga de S.E le Larlé Naaba Tigré prenait fin. Mais en attendant, des troupes de music traditionnelle se mettaient déjà en place pour jouer toute la nuit et attendre le lendemain dimanche 24 Février pour poursuivre avec les festivités du Basga.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *