Menu

Inauguration boulangerie Tigré

0 Comments

INAUGURATION DE LA BOULANGERIE DE MUNG-BEAN

Le pain Tigré à base de Mung-bean désormais disponible

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le quartier Kossodo de Ouagadougou se situe à la sortie Nord de la capitale. Le quartier est réputé être une zone hautement industrielle. En effet à l’entrée de la zone abritant les industries, on est beaucoup impressionné par les grandes infrastructures composées de gigantesques bâtiments, d’un réseau disséminé de chemin de fer avec des locomotives en stationnement, des engins lourds qui défilent et le ronronnement des machines qui vous indique la particularité de la zone.

C’est dans ce environnement qu’est logée l’usine de transformation de BELWET où a eu lieu ce jour 24 Juillet 2018 la cérémonie inaugurale de l’unité d’ensachage du Mung-bean, de la Minoterie et très attendue de la boulangerie de pain Tigré à base de Mung-bean.

Comme à l’accoutumé, la population ne s’est pas fait raconté l’évènement, en témoigne leur mobilisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus une vue des officiels…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des femmes…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et des hommes.

Au micro, S.E le Larlé Naaba a tenu d’abord à remercier le parrain, monsieur Hamadou Traoré par ailleurs PDG de l’eau minérale Yilma, aux honorables députés, au Professeur d’université Fernand Sanou, aux 13 Présidents régionaux et 45 présidents provinciaux de Mung-bean, aux populations de Nongr-Massom, au personnel de BELWET.

Il a ensuite présenté ses sincères excuses au public pour le retard accusé et a excusé l’absence du Ministre du commerce pour raison de calendrier. Le champion est entré dans le vif du sujet par la citation d’un sociologue du nom de Auguste Comte qui dit que : « Le travail, c’est la transformation intelligente de l’environnement » et actuellement grâce à la salle d’ensachage, à la minoterie et à la boutique, 30 personnes ont du travail et ce chiffre est amené à croitre d’où les prévisions dans 5 ans sont de l’ordre de 300 à 500 employés. Il réitère ses remerciements au parrain qui, dit-il est un ainé, un modèle et un repère pour lui.

Il dira que c’est dans ce lieu que le Mung-bean est vanné, séparé, mis en sachet et transformé en farine. C’est le lieu pour lui d’attirer l’attention de certains paysans pour qu’ils arrêtent de mettre des cailloux dans les vivres pour augmenter illégalement le poids.

Le champion saisi l’occasion pour informer le public qu’il y a de cela une dizaine de jours, l’armée a commandé 10 tonnes de Mung-bean et que les cantines scolaires attendent de sa part un document illustratif avant de s’engager.

Côté projet, le champion promet que dans une semaine, du pain à base de raisin sec, au morenga, à la banane, à la mangue seront produit dans ses usines et qu’il faut attendre un an pour voir la production de la bière et du whisky à base de Mung-bean. Il a promis l’installation des fours à pain de Mung-bean dans 6 communes rurales et des emplois dans les 55 quartiers de Ouagadougou grâce à la vente du pain de Mung-bean d’ici la fin de cette année.

Il assure que tous ces investissements ne proviennent pas de sa poche mais grâce à l’accompagnement de la Banque De l’Union (BDU) en témoigne la présence du Directeur Général de l’institution financière, ce qui a valu des applaudissements.

 

 

Le champion national de la nutrition,

S.E le Larlé Naaba en allocution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S.E le Larlé Naaba a invité sur place monsieur André Bayala, chocolatier de profession à prendre la parole.

En rappel, André Bayala est le lauréat de 3ème prix de gateau à base de Mung-bean organisé au Maroc cette année. Celui-ci a tenu à faire une différence entre le pain ordinaire et le pain à base de Mung-bean.

Pour le pain ordinaire, il affirme que le principe actif dans ce pain est le bromate qui est un produit chimique hautement cancérigène et joue le même rôle que le formol. Le bromate à des vertus de conservation, rend le pain beau et réduit le temps de cuisson, ce qui est loin de produire des pains de qualité. Il est beaucoup utilisé dans le pain Ghanéen et à l’étranger, certains boulanger sans scrupule dit-il commande déjà de la farine à base de bromate. C’est pour toutes ces raisons qu’il a proposé au champion de produire des pains à base de Mung-bean qui est naturel et mieux maitrisé.

La fabrication de ce pain bio se fait à base de fermant naturel (levure), du sel et de la farine de Mung-bean qui est l’améliorant. Le temps de cuisson est de 2h.

André Bayala termine ses propos en disant qu’il remercie sa Majesté pour ce combat noble.

 

 

Le Chocolatier de profession, André Bayala

lors de son adresse à l’assemblée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’artiste Jean Joe est ensuite monté sur scène pour détendre l’atmosphère.

 

 

 

 

 

 

Ci-contre, l’artiste en prestation devant les officiels.

 

 

 

 

 

 

 

Le Directeur Général de la Banque De l’Union a pris ensuite la parole. Il a salué d’abord l’assistance et dit apporter son témoignage. Il remercie le Larlé Naaba Tigré pour l’honneur qu’il fait à la BDU à travers sa personne. Il avance qu’à travers le statut de banquier et d’agro-business man, le Larlé Naaba contribue beaucoup à l’économie de ce pays par la création d’emploi et fait œuvre utile par ses fermes de Bantogodo, de Dapelgo et de Toega. Il ajoute que les autorités du pays ne se sont pas trompé en le nommant champion et pense qu’il mérite également d’être appelé ‘’Pionnier’’.

Son souhait est qu’à partir d’aujourd’hui, chacun consomme le pain Tigré, ce qui a valu des ovations. Les investissements du Larlé Naaba aussi modestes soit-ils, laisse présager un avenir meilleur et c’est pour cette raison que sa banque a décidé de l’accompagner dira-t-il.

Il termine ses propos en disant que le projet de création de 300 emplois dans 5 ans du champion va engendrer à son point de vu 1500 emplois indirects et il peut compter sur la BDU qui va l’accompagner et l’accompagnera toujours d’où les acclamations du public.

 

 

Le Directeur Général de la Banque De l’Union (BDU),

monsieur Karim Bakayoko pendant son allocution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parrain de la cérémonie d’inauguration des unités d’ensachage, de Minoterie et de la boulangerie est ensuite passé à la tribune. Il est convaincu qu’être parrain n’est pas chose aisée et qu’il est honoré par cette nouvelle preuve de confiance et de sincérité qui les lie. Il remercie le Larlé Naaba de mettre ses talents de stratège dans un combat noble et l’inauguration tout azimut confirme bien son investiture. Le Mung-bean, dira-t-il par ses multiples avantages vaut son pesant d’or et sa vulgarisation va renforcer le tissu économique du pays.

Il achève ses propos en disant qu’Allah le tout puissant et les mannes des ancêtres donnent la santé et la force au Larlé Naaba de continuer dans ses nombreux chantiers.

 

Le PDG de l’eau minérale Yilma, Directeur des stations Ecodis

et Président du club de foot-ball RCK, monsieur Hamadou Traoré,

parrain de la cérémonie au parloir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La visite des lieux est intervenue à 13h15 juste après l’intervention du parrain. La visite a consisté en un premier temps au niveau de l’unité d’ensachage du Mung-bean et du thé de Moringa.

 

 

 

 

 

 

Ci-contre, le S.E le Larlé Naaba tigré en pleine explication du processus de fonctionnement.

 

 

 

 

 

 

En un second temps, au niveau de la Minoterie.

 

 

 

 

 

Ci-contre les visiteurs dans l’unité de Minoterie.

 

 

 

 

 

 

 

 

La troisième et dernière étape a consisté en la coupure symbolique du ruban pour l’ouverture de la boulangerie et naturellement une visite des installations.

 

 

 

 

 

 

 

Ci-contre la coupure symbolique du ruban par le parrain.

 

 

 

 

 

 

Et à l’intérieur de la boulangerie…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Où une variété de pain de Mung-bean était en préparation.

 

 

Ci-contre, la variété de pain

de Mung-bean en préparation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus le four à pain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus, le pain de Mung-bean déjà fabriqué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et bien entendu le matériel roulant pour le transport du pain.

Différentes variété de pain y sont fabriqué (pain au sésame, croissant…) mais on retiendra en générale que le pain spécial de 200 g communément consommé a un coût de 150 F CFA comme le prix du pain ordinaire. Cependant les vertus du pain de Mung-bean (pain spécial) dépasse de loin ceux du pain ordinaire.

Après la visite des lieux, le parrain a confié à la presse que le pain du Mung-bean étant bio et dépourvu de tout produit nocif, qu’il invite les uns et les autres à en faire une habitude alimentaire.

 

 

Le parrain de la cérémonie face à la presse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Professeur Fernand Sanou quant à lui se rappelle qu’un président de chez nous disait : « Consommons ce que nous produisons », et reconnait que le problème de nutrition se pose avec acuité au Burkina Faso et avec l’inauguration de cette nouvelle boulangerie, il est convaincu que le pain Tigré va contribuer énormément à résoudre ce problème.

 

 

Le Professeur Fernand Sanou face à la presse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Directeur Général de la Banque De l’Union à son tour reconnait que tous les investissements du Larlé Naaba contribuent sans doute à créer des emplois directs et indirects et que les revenus sont ré-inversés dans l’économie nationale ce qui constitue une chose très importante. En plus l’exportation de certains des produit BELWET crée des devises c’est pourquoi la BDU a accepté de l’accompagner.

 

 

Le Directeur Général de la BDU, monsieur

Karim Bakayoko face à la presse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant au champion national de la nutrition S.E le Larlé Naaba Tigré, celui-ci avance que l’abondance ne se décrète pas et c’est uniquement par le travail et le travail étant la transformation intelligente de l’environnement, c’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui.

Il réitère son engagement à lutter contre le chômage et la pauvreté car dit-il, si les gens n’ont pas à manger, la sécurité et la stabilité du pays sont compromises. Il exhorte les gens à prendre les récoltes de Mung-bean qui vont sortir d’ici octobre.

Pour le coût des investissements, le champion national de la nutrition affirme que l’investissement personnel et moral est plus coûteux que tout autre investissement. Cependant pour l’investissement financier, il avance une ligne budgétaire de 50 millions de FCFA financé par la BDU.

Quant au coût de la baguette de pain de Mung-bean, le champion répond qu’il ne fait pas le pain pour s’enrichir mais pour les populations.

 

S.E le Larlé Naaba Tigré face à la presse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était 13h45 quand la cérémonie inaugurale des unités d’ensachage, de minoterie et de la boulangerie de pain de Mung-bean dans l’usine de transformation de BELWET sise à kossodo à pris fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *