Menu

Le premier programme du CNN

0 Comments

LE PREMIER PROGRAMME DU CHAMPION DE LA NUTRITION

Le Champion National pour la Nutrition déjà sur les chantiers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A seulement quatre (4) jours après son investiture par les plus hautes autorités du pays comme Champion National pour la Nutrition au Burkina Faso, S.E le Larlé Naaba Tigré a mobilisé un très grand nombre de personnes issues des milieux politiques, des ONG, d’autorités militaires, paramilitaires, d’autorités religieuses, coutumières, de producteurs, du milieu des affaires, des populations de Ouagadougou.

Cette assemblée générale des forces vives nationale et des partenaires au développement sur la nutrition, qui constitue par ailleurs le premier programme du champion s’est déroulé au palais royal sis au quartier Larlé ce samedi 21 Juillet 2018.

Initialement prévu pour 11 heures, il fallait attendre à 11h45 pour assisté au discours inaugural de cette première assemblée générale des forces vives et des partenaires au développement sur la nutrition.

Avec pour thème « Engageons-nous pour une alimentation et une nutrition saine pour prévenir les maladies », L’entrée en la matière de cette assemblée générale a été assurée par le Dapoya Naaba. A cet effet, ses mots introductifs se sont déclinés en remerciements à tous ceux qui ont fait le déplacement en les souhaitant les bienvenus au niveau de la société coutumière. Il rassure ensuite l’assemblée en disant que le défi de la faim et de la malnutrition sera relevé par le Larlé Naaba car il est convaincu que le Champion peut laisser mourir une partie de lui-même pour l’atteinte de ce noble objectif. Il dit merci à tous ceux qui accompagnent le Larlé dans sa tâche et demande aux partenaires techniques et financiers de toujours rester aux côtés du Champion, ce qui a valu des ovations de la part du public. Il réitère un grand merci à tout le monde et souhaite qu’ensemble, nous puissions enrayer la faim au Burkina Faso.

Il termine ses propos en disant que Dieu et les mannes des ancêtres accompagnent tout un chacun, et avec les remerciements des coutumiers. Enfin, que chacun regagne chez lui dans la paix.

 

 

Le Dapoya Naaba lors de son adresse à l’assemblée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Immédiatement après l’allocution du Dapoya Naaba, la troupe Wend panga de bassinko à emerveillé l’assemblée.

 

 

Ci-contre, la troupe Wend panga

en démonstration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Succédant au Dapoya Naaba à la tribune officielle, le Champion National pour la Nutrition, S.E le Larlé Naaba Tigré a tenu à remercier le Ministre de la santé, président de cette illustre assemblée, celui de l’agriculture, des infrastructures, le représentant de la Banque Mondiale, celui de l’OMS, de l’UNICEF, leurs excellences messieurs les ambassadeurs, les honorables députés, les maires de communes, les autorités coutumières, religieuses, les organisations de femmes, le Kamsaonghin Naaba, le PDG de Abdoul services, monsieur Wong venu de Pekin, les populations de Ouagadougou.

Il dit être très ‘’très’’ ému et touché pour l’honneur qui lui revient d’avoir à ses côtés d’aussi nombreuses autorités et informe l’assemblée que le Moogho Naaba reconnait sa distinction et l’a instruit de tout faire pour qu’il n’y ait plus de faim au Burkina. Revenant sur la date du 21 Juillet qui marque par ailleurs la fête de Saint Victor, il a tenu à louer Dieu pour ce grand jour.

Il réitère ses remerciements aux partenaires qui lui ont fait champion et cite l’adage qui dit que : ‘’Même si le bâton est long, il y a forcément un endroit où il faut l’attraper’’.

Le Champion national de la nutrition indique que selon une enquête SMART réalisée en 2017 au Burkina, 8,6% d’enfants souffrent de malnutrition aigüe contre 21% de malnutrition chronique. Il est convaincu que sans une bonne alimentation équilibrée, il n’y a pas d’alimentation saine. Il prône pour une stratégie qui combine l’alimentation et la nutrition afin de parvenir à une bonne santé physique, mentale et sociale pour le bien être de la population.

Convaincu que l’alimentation est le premier besoin de tout être vivant, il saisit cette occasion pour annoncer le don de vivre ce jour même au profit de la commune de Pibaoré dont les populations sont durement éprouvées. Il a invité tout le monde à travailler en synergie pour que le ratio 0% de malnutrition et de faim en 2035 ne soit plus un rêve mais une réalité. Il a fait un bref rappel sur ses innovations en matière d’agriculture et d’élevage dont le 35/5, le Morenga et le Mung-bean. Il exhorte tout un chacun à savoir soit parler, soit donner ou travailler pour être utile à soi-même, à sa communauté et partant à sa nation.

Enfin le Champion National pour la Nutrition prend l’engagement de relever le défis de la faim et de la malnutrition et que Dieu bénisse tout un chacun et bénisse le Burkina Faso.

L’intervention du Champion National pour la Nutrition aura duré 30mn. Après quoi il a tenu à reprendre en substance son allocution dans la langue Mooré pour dit-il une large compréhension.

 

Le Champion National pour la Nutrition

pendant son allocution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une vue des officiels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une vue des autorités coutumières et religieuses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une vue des femmes et des associations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La représentante des femmes bénéficiaires de BELWET a succédé au Champion National au parloir. Aussi brève, elle remercie tout le monde d’avoir fait le déplacement et dit qu’elles sont venues pour accompagner le Larlé Naaba pour sa distinction. Elle ajoute que grâce à ce dernier elles sont toutes mobilisées pour lutter contre la faim et la maladie.

Elle réitère ses remerciements à tous d’être là et confirme qu’elles, femmes de BELWET sont derrière le Larlé Naaba.

 

La représentante des femmes de BELWET,

Mme Dianda au parloir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant que Mme la Directrice de la Nutrition ne succède à la représentante des femmes de BELWET au parloir, l’artiste Sana BOB a enflammé l’assemblée avec deux (2) de ses chansons phares.

 

L’artiste Sana BOB en démonstration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la Directrice de la Nutrition, ses mots introductifs furent des remerciements à l’endroit du Professeur Meda et au Champion grâce à qui elle va pouvoir faire passer son message. Elle dit que son message sera technique et composé de mots clef et destiné surtout aux femmes et aux chefs coutumiers. Elle avance que la malnutrition trouve ses causes dans le comportement et ce comportement commence depuis le ventre de la maman. A cet effet, elle dit que les femmes enceintes doivent manger suffisamment tous les groupes d’aliment, boire beaucoup d’eau, prendre les comprimés prescrits, faire moins de travail pénible et être propres et joyeuses.

Pour les femmes qui viennent d’accoucher, le principe de l’allaitement exclusif doit être appliqué, c’est-à-dire donner immédiatement le lait maternel au bébé 1 heure après l’accouchement et ce jusqu’au 6ème mois de l’enfant sans eau, ni tisane, ni autre liquide que le lait maternel. Cependant la femme doit manger deux (2) fois plus.

A l’endroit des jeunes, la Directrice de la Nutrition a conseillé d’éviter l’alcool, le tabac et les drogues.

Pour les personnes âgées, elle recommande de boire beaucoup d’eau et de réduire la consommation d’alcool.

Pour l’ensemble des publics cibles ci-dessus cités, elle a demandé de faire du sport, de manger équilibré et suffisamment.

Elle termine ses propos en remerciant son Excellence le Larlé Naaba Tigré et le ministre de la santé.

Son intervention a été reprise en langue Mooré par sa secrétaire pour une large compréhension du public.

 

La Directrice de la Nutrition

pendant son allocution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La troupe Konkal kugri est ensuite monté sur scène pour joindre l’utile à l’agréable.

 

La troupe Konkal kugri en prestation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était 13h05 quand le représentant résidant du Programme Alimentaire Mondial (PAM), par ailleurs parrain du Champion National pour la Nutrition prit la parole à la tribune.

Il dit que c’est un honneur pour lui d’être là aujourd’hui, il précise qu’il n’est pas un expert en nutrition et que ce qu’il aura à dire ne va surprendre personne.

S’exprimant dans un français avec un accent anglais, il a évoqué trois (3) cas qui sont les causes de la malnutrition :

Le premier cas concerne les femmes enceintes malnutries et à ce niveau, il dit que les causes peuvent être dues à la pauvreté où la femme n’a pas assez à manger et préfère donner à ses enfants. Pour les adolescentes enceintes, la cause de malnutrition peut se résumer du fait que le corps de la jeune femme n’est pas prêt.

Le second cas concerne les enfants malnutris. A ce niveau le représentant résidant du PAM dit que les raisons peuvent être le fait que la mère ne soit pas éduquée, entrainant une mauvaise alimentation conduisant aux parasites, diarrhées, etc.

Le troisième cas, dit-il qui est un cas qui n’est pas beaucoup discuté au Burkina ici, reste l’obésité, qui trouve ses sources dans la consommation de boisson sucré, de trop de graisse et de nourriture, dont les conséquences sont le surpoids, l’hypertension, les AVC et les crises cardiaque.

Il dit que dans tous les cas cités, il y a certes une question d’éducation et de savoir, mais aussi une question de moyen.

Il termine en disant que le Larlé Naaba va nous aider à traiter toutes ces questions pour lutter contre la faim et la malnutrition au Burkina Faso.

 

 

Le représentant résidant du PAM au Burkina,

M. David Bulman lors de son allocution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’artiste Jean Joe dont le talent n’est plus a prouvé a suscité beaucoup d’engouement de la part du public après l’intervention du représentant résidant du PAM.

 

 

L’artiste Jean Joe en prestation

devant les officiels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Ministre de la santé, le Professeur Nicolas Meda a intervenu aux environs de 13h30. A cet effet, il dira que c’est avec enthousiasme qu’il est là. Il est revenu sur le jour de l’investiture du Larlé Naaba le 17 Juillet passé et dit qu’en l’investissant, son souhait est qu’il accompagne le ministère de la santé dans sa quête de bien-être social. Il remercie le Larlé Naaba pour son engagement à rendre plus visible la nutrition mais aussi pour le fait d’avoir accepté d’être champion.

Il salue l’assemblée en cette journée et avance que l’éducation nutritionnelle vise à atteindre une alimentation saine. Cependant il affirme que la situation nutritionnelle n’est pas encore satisfaisante au Burkina Faso et soutient cela par le fait que 21% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition. Face à cette situation, il est nécessaire d’attirer l’attention des uns et des autres pour y remédier. En outre, continue-t-il, la malnutrition chronique, les maladies métaboliques, la montée en force du cancer et l’obésité sont autant de maux qui gangrènent la société Burkinabé. Pour l’obésité, les études ont montré que 13,4% des personnes dont l’âge est compris entre 24 et 65 ans en souffrent et que 1/3 de la population vie d’alcool.

La nutrition étant une priorité dans le PNDES et occupant l’axe n°2, il sied de rappeler qu’en 2015, le taux de malnutrition au Burkina était de 30% et qu’il faut travailler à réduire ce taux de 15% d’ici 2020.

Le ministre de la santé a remercié les PTF ainsi que tous ceux qui se sont déplacés en particulier les chefs traditionnels et les religieux et dit compter sur eux pour transmettre le message à leur communauté respective.

Il termine en disant : « Vive la nutrition sous la bannière du Larlé Naaba, je vous remercie ».

 

 

Le ministre de la santé, le Professeur

Nicolas Meda lors de son intervention.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après l’intervention du ministre en charge de la santé, l’heure était à la remise de vivres à la commune de Pibaoré durement éprouvée cette année.

 

La photo symbolisant la remise de vivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La presse étant incontournable, après la remise de vivre, un moment lui a été consacrée.

 

Le ministre de la santé

face à la presse.

 

 

 

 

 

 

 

Le ministre de la santé dit être venue saluer le Larlé Naaba car installé rien que mardi passé, il organise aujourd’hui cette grande assemblée. Il est convaincu que la malnutrition va reculer par l’achat et l’expérimentation des intrants agricoles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus face à la presse, le Champion national de la nutrition affirme que seul déjà, il apportait sa modeste contribution. Maintenant avec les le gouvernement et les PTF, c’est certain que le combat est gagné d’avance. Il exhorte cependant pour une synergie d’action, une mise en commun des idées car il est convaincu qu’il n y a pas d’autre porte de sortie hors mis l’élevage et l’agriculture. Il demande aux paysans d’aller vers les semences à court terme et résilientes pour savoir profiter du peu de pluie qui tombe. Il n’exclut pas la science et les ingénieurs car ils sont capables de trouver des solutions pour produire plus et bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le représentant résidant du PAM a reconnu devant la presse que c’est le premier programme lancé par le champion national pour la nutrition après son investiture. Il le remercie et promet qu’ils vont travailler ensemble.

La fin de cette première assemblée générale des forces vives nationales et des partenaires au développement sur la nutrition organisée dans le palais royal du Larlé Naaba Tigré, par ailleurs Champion National pour la Nutrition a officiellement pris fin à 14h15 par une photo de famille.

 

 

La photo de famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *