Menu

Burkinbi-Bara Houet

0 Comments

INSTALLATION DU BUREAU SECTION HOUET

 

Une équipe pour booster la culture du Mung-bean dans les Hauts-bassins

 

 

Dans le cadre de la mise en place globale et progressive du mécanisme qui doit œuvrer à l’atteinte de ses objectifs d’autosuffisance alimentaire et l’éradication de la pauvreté au Burkina Faso, l’association BELWET et l’association Burkinbi-Bara avec en tête son Président national Son Excellence le Larlé Naaba Tigré était ce dimanche 20 Mai 2018 à Bobo-Dioulasso pour l’installation officielle du bureau provincial de Burkinbi-Bara section de Houet.

Accueillie depuis l’entrée de la capitale économique par d’honorables députés, de maires, de conseillers municipaux, de responsables coutumiers, etc., la délégation venue de Ouagadougou avec en tête S.E le Larlé Naaba Tigré a eu droit à une importante escorte composée de véhicules, de motocyclettes, de cavaliers, etc.

Cette importante délégation s’est ensuite ébranlée dans l’arrondissement 4, secteur 24 de Bobo-Dioulasso où devait avoir lieu la cérémonie d’installation des membres du bureau provincial section de Houet.

 

Ci-dessus, l’arrivée de la délégation sur les lieux de la cérémonie

 

Débutée avec un retard pour une raison de calendrier, l’entrée en la matière a consisté par une déclaration du Maire de l’arrondissement 4 de Bobo-Dioulasso. Celui-ci après quelques phrases en français, s’est adressé à l’assemblée avec la langue de la localité (le Dioula). Il dira en substance souhaiter la bienvenue à la délégation de Ouagadougou ainsi que toutes les autorités et les populations présentes. Il a ensuite souhaité une bonne cérémonie à tous.

 

 

Le Maire de l’arrondissement 4

pendant son adresse à l’assemblée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus une vue des officiels au premier plan : le Président national, S.E le Larlé Naaba Tigré (boubou traditionnel, bonnet rouge), entouré à sa droite par le Coordonnateur Régional des Hauts-bassins et à sa gauche par le Maire de l’arrondissement 4 de Bobo.

 

Succédant au Maire, le coordonnateur régional de Burkinbi-Bara de la région des Hauts-bassins, M. Dibi MILLOGO voit en cette occasion un espoir de pouvoir écrire dans l’histoire du Mung-bean au Burkina Faso. Il est revenu sur les sombres périodes passées de la faim en évoquant le ‘’mil rouge’’. Il a souhaité que dans les 5 à 10 ans qui vont venir, que la famine et la pauvreté soient de lointains souvenirs.

Il a ensuite loué le Président national de Burkinbi-Bara, S.E le Larlé Naaba Tigré d’avoir abandonné les salons feutrés pour s’adonner à la terre et a rappelé que Burkinbi-Bara a été créé pour la promotion du Mung-bean. Il invite tout le monde à se lever et à travailler car le Mung-bean regorge de nombreux avantages. Il précise enfin que le Mung-bean se trouve dans tous les départements même si ce n’est pas encore en quantité suffisante.

 

 

 

Le Coordonnateur Régional de Burkinbi-Bara

des Hauts-bassins, M. Dibi MILLOGO en allocution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cérémonie d’installation des membres du bureau provincial section de Houet était aussi le lieu pour certain artistes d’exprimer leurs talents. C’est ainsi que l’assemblée a eu droit à des prestations musicales.

Ci-dessus, le Maire de l’arrondissement 4 en train de ‘’faroter’’ sur l’artiste Bob Laye (en rouge).

 

Deux (02) acteurs majeurs de la production du Mung-bean dans la province du Houet ont ensuite pris la parole. Le premier, M. Hamado OUEDRAOGO dit être un exploitant du Mung-bean et confirme que la culture nourrit bien son homme. Il exhorte le bon Dieu de lui donner toujours la force de cultiver mais surtout qu’il augmente la pluie. Que si la pluie tombe convenablement, que les gens seront très surpris de la production du Mung-bean à Bobo.

 

 

Le premier producteur du Mung-bean

M. Hamado OUEDRAOGO s’adressant à l’assistance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le second acteur majeur de la filière Mung-bean section de Houet est une femme, par ailleurs membre du bureau provincial. Du nom de Mme SY Tall Madina, elle intervient dans la sensibilisation sur la pratique de la culture du Mung-bean. A cet effet elle avance que six (06) départements ont semé le Mung-bean et cela a engendré des économies et de la nourriture pour les exploitants. C’est ce qui lui fait d’ailleurs soutenir que Le Mung-bean lutte contre la faim et la pauvreté. A l’endroit des femmes, elle les a rassuré que la consommation du jus de cette céréale stimule la production du lait maternel en quantité et en qualité. Elle terminera ses propos en félicitant le Président national S.E le Larlé Naaba Tigré pour son engagement envers les pauvres.

 

 

La seconde actrice dans la chaine de production

du Mung-bean à Bobo, Mme SY Tall Madina en allocution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté détente, l’humour s’est aussi invité à la cérémonie d’installation des membres du bureau provincial section de Houet. Ci-dessous une prestation des humoristes de Bobo :

 

Avant de passer à l’installation effective du bureau provincial, S.E le Larlé Naaba Tigré, par ailleurs Président national a tenu d’abord à remercier le comité d’organisation pour les hommages qui lui sont rendus depuis le péage jusqu’au lieu de la cérémonie quand il a pris la parole. Il a ensuite salué et remercié les honorables députés, les Maires, les conseillers municipaux, les responsables coutumiers ainsi que toutes les populations présentes.

Il affirme qu’il est à Bobo-Dioulasso ce jour pour installer le bureau provincial de Burkinbi-Bara section de houet. En rappel, le Coordonnateur Régional de Burkinbi-Bara des Hauts-bassins a précisé lors de son allocution que Burkinbi-Bara a été créé pour la promotion du Mung-bean. C’est dans cette optique que le Président national, S.E le Larlé Naaba Tigré laissera entendre que le Mung-bean est tombé au Burkina Faso au bon moment du fait de son caractère résilient (s’adapte au changement climatique).

Il a lancé un appel aux agriculteurs et aux intellectuels de s’adonner à la culture de cette légumineuse car elle a des avantages certains. Avantages économiques du fait de son prix de vente au Kilogramme (300 F CFA/Kg) mais surtout par l’énormité du marché car précise-t-il, la gendarmerie, la police, les militaires et les universitaires sont des potentiels clients. Et pour rassurer encore plus, il affirme l’existence de deux (02) banques la BDU et la BSIC qui se sont engagées à accompagner les producteurs de Mung-bean.

Le Président national continue en disant qu’il y a une attente de 36 000 tonnes entre Octobre et Novembre de cette année et qu’une boulangerie de pain à base de Mung-bean sera incessamment ouverte à Ouagadougou. En outre, S.E le Larlé Naaba Tigré ajoute qu’il y a le Niger à travers les 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens), le Mali et le Sénégal qui sont en pourparlers avec lui pour la culture du Mung-bean.

Il finira ses propos en disant que Nul n’est suffisamment riche ou suffisamment diplômé pour refuser de cultiver, que Dieu bénisse le Burkina Faso et nous donne une bonne saison pluvieuse.


Le Président national de Burkinbi-Bara

S.E le Larlé Naaba Tigré lors de son adresse à l’assemblée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était 13h30 quand la cérémonie marquant l’installation officielle des membres du bureau provincial de Burkinbi-Bara section de Houet commença.

Ci-dessous, une image de moment solennel de l’installation des membres du bureau provincial.

 

Le bureau provincial de Burkinbi-Bara section de Houet est composé ainsi qu’il suit :

*NB : le bureau est composé de 13 membres + 2 commissaires dont un total de 15 membres.

 

Ci-dessous la photo du bureau exécutif provincial

 

Après l’installation officielle des membres du bureau, les officiels se sont prèté aux questions des journalistes :

 

Président national de burkinbi-Bara, S.E le Larlé Naaba Tigré

répondant aux questions des journalistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Président du bureau provincial de Burkinbi-Bara section de Houet

M. BIKIENGA Saïdou répondant aux questions des journalistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le Coordonnateur Régional de Burkinbi-Bara des Hauts-bassins

M. MILLOGO Dibi en séance de question réponse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un rafraîchissement a été offerts aux invités à l’issu de la cérémonie qui a pris fin aux environs de 15h10.

 

La délégation venue de Ouagadougou avec en tête le Président national devait par la suite se rendre dans un village environnent à environs 30 Km de Bobo avec les nouveaux responsables du bureau provincial pour une visite d’amitié.

En effet le village de Kouakouale est distant d’une trentaine de kilomètre au sud de la ville de Sya. Ce village est essentiellement agricole et éleveurs à en juger par les champs qui s’étendent à perte de vue et qui jouxtent les deux (02) côtés de la route, dans lesquels pètrent tranquillement d’innombrable bétail. Il fallait traverser également un important périmètre de zone très riche en granite avant d’y arriver.

La délégation est arrivée dans le village de Kouakouale aux environs de 15h45 où l’attendait une importante foule.

Ci-dessus, l’arrivée de la délégation à Kouakouale.

 

Il faut noter qu’il y a un forage en finition au profit du village initié par S.E le Larlé Naaba Tigré. Celui-ci dira à ce propos qu’il n’est pas venu pour l’inauguration du forage mais plutôt pour une visite de courtoisie et qu’il reviendra en temps opportun pour inaugurer le forage.

Il a souhaité longue vie et beaucoup de santé aux cultivateurs et éleveurs, et salué la cohabitation pacifique entre les communautés Peulhs, Dioula et Mossi. S.E le Larlé Naaba Tigré a saisi cette occasion pour présenter le Mung-bean ainsi que ses avantages économiques, sanitaires et alimentaires. Il a en outre invité les vaillants producteurs à s’investir d’avantage dans leurs activités car ils restent incontournables.

Quant aux doléances exprimées par le chef de Kouakouale en rapport à la route, au barrage hydraulique et au collège, S.E le Larlé Naaba Tigré rassure les populations qu’il multipliera les démarches auprès des autorités pour soulager leurs peines.

Ci-dessus, une vue des officiels au village de Kouakouale.

 

 

 

La population de Kouakouale sortie massivement pour la circonstance.

 

 

Une vue du forage d’eau en finition.

 

Après les mises au point et remerciements, la délégation a pris congé des populations de Kouakouale aux environs de 16h45.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *